Pourquoi faire une retraite ?

chambre retraite spirituelle

Et lui, Jésus, se retirait dans les déserts et priait… (cf. Évangile selon St Luc 5, 16)

Simplement pour imiter Jésus qui nous invite à le faire : « Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le secret » (Évangile selon St Matthieu 6, 6).

En réalité, nous avons besoin de nous retirer, de faire une retraite, pour d’une part réaliser la présence vivante et agissante de l’Esprit Saint dans l’Église et dans nos personnes et d’autre part pour accorder, dans la docilité, notre action à celle de l’Esprit Saint.

Comme l’explique le futur bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus (Carme, 1894-1967) dans Je veux voir Dieu, le don de nous-même provoque la Miséricorde de Dieu et l’humilité augmente notre capacité à nous ouvrir à sa grâce. Et c’est le silence qui assure à l’action de Dieu toute son efficacité.

N’ayons pas peur d’aller au creux du rocher afin d’expérimenter comme le prophète Élie (cf. 1 Rois 19, 11-13) que Dieu se fait entendre dans le silence…

Avec Jésus qui demeura près de 30 ans comme en retraite à Nazareth, qui débuta sa vie publique par 40 jours au désert comme pour accumuler des réserves de silence, osons nous retirer dans la solitude et le calme pour trouver Dieu qui s’y donne.

Comme tous les saints, assoiffés de Dieu, sont avides du silence et de retraite, mettons nos pas dans leur pas pour écouter Dieu. Cultivons cette intimité avec le Christ en faisant taire notre langue et nos activités pour goûter par sa grâce le silence intérieur.

Dieu vit et agit en moi. Il me transforme. La retraite et l’expérience du silence n’ont de valeur que dans la mesure où elles nous donnent d’entrer en relation avec l’hôte de mon cœur.

En prenant les moyens de trouver le lieu et les conditions dans lesquelles je pourrai me retirer, je me laisse conduire par Dieu dans la solitude afin qu’il puisse me parler cœur à cœur (cf. Osée 2, 14).

Père Charles Cornudet

Advertisements